L’autorité, pour une éducation non-violente

Maheu et. al., 2018


 « Gandhi : la vraie démocratie ne viendra pas de la prise de pouvoir par quelques-uns, mais du pouvoir que tous auront un jour de s’opposer aux abus de l’autorité ».

De quelle autorité parlent les auteurs ? « L’autorité n’a de sens que par ce qu’elle autorise : accéder à la prise de responsabilité, devenir capable de poursuivre ses fins ».

Ceux-ci énoncent trois fonctions de l’autorité : le rôle de l’éducateur, garantir à l’enfant protection et structuration, la présentation de règles pour vivre en communauté, les fonctions de la loi, sociale, psychologique et politique. D’une part sont définis les fondements de l’autorité : la légitimité de son statut dans un lieu établi, l’élaboration des missions et des références afin de permettre aux jeunes de grandir. D’autre part les règles qui régissent l’autorité sont dotées de plusieurs fonctions : pédagogique, statuts et postures, appartenance à un groupe, outils pour communiquer les uns avec les autres.

Les auteurs parlent de la tendance des enfants et adolescents à transgresser les règles afin de satisfaire leurs besoins. Par ailleurs ils reviennent sur le rôle des enseignants, celui de transmettre des connaissances et non celui d’éduquer. Ils apportent quelques exemples tirés de fait réels. Faits qui mettent en exergue le mélange des rôles entre les enseignants et les parents. A ce propos, ils font état d’une réflexion aidante et constructive.

Les auteurs abordent la nécessité d’apprendre à désobéir, désobéissance qui a pour objectif de ne pas se sentir soumis à l’autre, de bâtir son rapport à la loi, de se faire confiance et d’avoir des exemples d’adultes auxquels ils puissent se référer.

En conclusion, la complexité des informations qui nous entourent est une gageure pour apprendre aux enfants et adolescents à percevoir et à en mesurer les risques. Leur faire confiance dans leur développement des intelligences : rationnelle, émotionnelle et relationnelle.

Référence complète

Collectif, Elisabeth Maheu (dir.), Etienne Lécroart (ill.) : L’autorité, pour une éducation non-violente : autoriser à grandir !, Lyon, éd. Chronique sociale, 2018 (Savoir communiquer), 91 p. ISBN 9782367174983

Cote CENAC : 370 AUT-2

Notice du catalogue

Martine Courvoisier / 11.06.2018


Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès