Des chrétiens contre les croisades

Martin Aurell


Demandons pardon (...) pour la violence à laquelle certains (chrétiens) ont eu recours dans le service de la vérité, et pour les attitudes de méfiance et d’hostilité adoptées parfois à l’égard des fidèles des autres religions, a déclaré le pape Jean-Paul II en 2000. Commentaire de Martin Aurell : « S’il n’est pas une condamnation formelle de la croisade, ce mea culpa s’y apparente ».

Le virage de la papauté sur cette question appartient à la vaste problématique interreligieuse : au cours du même pontificat, Rome a abandonné l’accusation de peuple déicide qui pesait sur le peuple juif ; d’un autre côté, l’idée de croisade s’apparente à celle de jihad.

Tout un contexte contemporain peut avoir motivé l’étude historique sans précédent que voici, désormais disponible au centre de documentation du Cenac.

Le résumé ci-dessous pointe en italiques les noms de quelques auteurs de l’époque pour permettre à ceux qui consultent ce livre de 407 pages de retrouver directement dans l’index les arguments critiquant les croisades.


Lire la suite du résumé


Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès