Martin Luther King, prophète

Serge Molla, 2018


Essai de Serge Molla

L’auteur dresse un portrait inédit de Martin Luther King, pasteur d’Atlanta assassiné le 4 avril 1968 à Memphis aux Etats-Unis. Cinquante ans plus tard, Serge Molla propose de « s’arrêter sur l’engagement de l’homme et de la tradition dont il s’est nourri, pour tenter de bousculer l’icône et répondre aux questions suivantes […] ». Où Martin Luther King puisait-il ses ressources ? Quel a été son engagement en politique sociale et étrangère ? Sous quelle forme a-t-il apporté sa contribution à l’esprit de non-violence ? Son rêve (I have a dream) s’est-il réalisé avec l’élection à la présidence de Barak Obama ? Le mouvement actuel « Les vies des Noirs comptent » (Black Lives Matter) est-il un héritage des années 50 et 60 ?Martin Luther King a sans doute puisé ses ressources dans les racines de son enfance, l’Eglise Noire. Confronté à la réalité de la ségrégation dès son plus jeune âge, il découvre à travers la figure paternelle un homme qui ne se résigne pas. Ce vécu est-il source d’inspiration pour mener sa vie ?

Une nuit de janvier 1956, suite à une nouvelle menace de mort, Martin Luther King vit à travers la prière une expérience mystique. Cet instant marque un tournant et un changement profond dans sa vie. Son engagement politique et social a débuté en 1955 dans le Sud des Etats-Unis et a été brutalement interrompu en 1968.
Pour que la vie soit possible pour chacun, quelque que soit l’origine et la couleur de peau, Martin Luther King se demande s’il faut limiter le Mouvement aux adultes et si les enfants et adolescents peuvent aussi participer. Après réflexion, il fait appel aux jeunes : « Ces jeunes gens n’ont ni facture ni loyer à payer, ils ne risquent pas de perdre leur emploi à la différence de leurs aînés. Et en sus, leur participation ne manquera pas d’attirer l’attention des médias. Par ailleurs, n’est-ce pas aussi leur avenir qui est en jeu ? ».

En politique étrangère, il a participé le 4 avril 1967 à la Riverside Church de New York, une importante manifestation contre l’engagement militaire des Etats-Unis au Viêt Nam. Sa prise de position a été violemment critiquée. Plusieurs personnes et organisations lui ont tourné le dos.

Quelles traces du Mouvement des années 50-60 retrouvent-on dans l’Amérique actuelle ? L’élection à la présidence de Barack Obama a été vraisemblablement le fruit d’années de lutte pour la défense des droits du peuple noir. Le mouvement Black Lives Matter est représentatif de la lutte pour la défense des droits de justice pour les noirs dans l’Amérique d’aujourd’hui suite à de nombreuses tueries.

Après sa mort, Martin Luther King est devenu une icône, mais des milliers d’humains ont également participé au Mouvement. Aujourd’hui, notre société crée des héros à foison. Ne pas être reconnu héros peut-il engendrer un sentiment d’exclusion ? Quel impact sur l’identité ? L’héroïsme fait-il partie d’une pression violente sur soi et sur autrui ?

Le temps de la transformation est un ami qui n’a pas d’âge. La non-violence, un arbre de vie qui se transmet de génération en génération.

Référence complète

Serge MOLLA, Martin Luther King, prophète, Genève, Editions Labor et Fides, mars 2018, 324 p. ISBN : 9782830916560

Cote CENAC : 920 KIN MOL 4

Notice du catalogue

Martine Courvoisier / 24.03.2018


 

Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès