Ni hérisson, ni paillasson

Destinée en priorité aux jeunes enfants de moins de 12 ans. L'exposition en kit, éditée par le Centre pour l'action non-violente (CENAC), a pour but d’illustrer, par des animaux ou des objets « totems », un certain nombre d’attitudes et de comportements très courants qui, dans la vie quotidienne, provoquent, facilitent ou aggravent la violence.

Le kit comprend des affiches, des présentoirs, des peluches, des peluches-marionnettes et une mallette pédagogique avec des propositions d'animations et des livres de contes.

 

But de l'exposition Ni-hérisson, ni paillasson

L'exposition en kit  "Ni hérisson, ni paillasson" a pour but d’illustrer, par des animaux ou des objets « totems », un certain nombre d’attitudes et de comportements très courants qui, dans la vie quotidienne, provoquent, facilitent ou aggravent la violence. Le hérisson, toujours en boule; le paillasson, qui se laisse trop facilement piétiner; l’autruche, qui cache sa tête dans le sable pour ne pas avoir à se mêler d’un conflit; le mouton, si sympa mais si conformiste, sont au nombre des neuf acteurs du parcours proposé.

Ce kit veut montrer, de manière amusante, par des images et des textes courts, que ces totems incarnent des stratégies de protection de soi – conscientes ou inconscientes – face au conflit, au danger réel ou fantasmé. L’ensemble de ces stratégies peut être vu comme un système, un jeu d’interactions, un petit cirque, une « ménagerie de la violence ».

"Ni hérisson, ni paillasson" s’adresse en priorité aux jeunes enfants de moins de 12 ans. Textes et dessins sont donc accessibles et concrets. L’ensemble du parcours suggère que nous sommes tous – les grands comme les petits – susceptibles de devenir momentanément l’un ou l’autre animal ou objet totem, selon les circonstances et notre état psychique (émotions, fatigue).

Il ne s’agit absolument pas de culpabiliser les enfants qui pourraient se reconnaître dans l’un ou l’autre comportement. Par des discussions, des jeux, une réflexion de groupe, il serait en fait souhaitable que s’enclenche une dynamique d’entraide et de solidarité permettant à l’ensemble des visiteurs et visiteuses de « mieux fonctionner » dans la vie en gérant mieux les conflits.

Scénographie - Support technique

Chaque animal ou objet totem est représenté sur deux affiches, recto-verso, fixées à des présentoirs légers mais très stables. Les présentoirs (des supports trépieds en aluminium) et les affiches, imprimées sur tissu PVC, peuvent être rangés dans des sacoches de transport (facilité de circulation, montage et démontage).

L’affiche recto montre le « problème » symbolisé par le totem. L’affiche verso propose une « solution », une prise de conscience permettant de prendre de la distance par rapport à ses habitudes, de ne plus être prisonnier d’un comportement répétitif et destructeur. Une affiche d’introduction présente l’ensemble de la « ménagerie ». Une affiche de conclusion propose une synthèse, avec une définition imagée de la non-violence. Des peluches et des marionnettes sont mises à disposition. Ces accessoires peuvent être utilisés pour les jeux collectifs décrits dans la brochure d’accompagnement.

Sur chaque affiche recto: le nom de l’animal; un grand dessin de l’animal ou de l’objet; une phrase courte synthétisant l’attitude ou le comportement « problème »; un petit texte de développement; les mots-clés du « problème »; une invitation à aller voir de l’autre côté du panneau comment trouver une « solution ». Sur chaque affiche verso: le nom de l’animal; une phrase courte proposant une « solution »; un grand dessin de l’animal ou de l’objet « libéré »; un petit texte de développement; les mots-clés de la « solution ».

Un guide d'accompagnement est inclus dans le kit. Il contient un bref apport théorique accompagné de propositions de jeux et d’exercices à pratiquer en classe, ainsi que des contes à lire. Pour aller plus loin et poursuivre la réflexion, des activités ludiques et une bibliographie sont proposées.

Cette exposition en kit est facilement transportable. Elle comprend:

  • onze sacoches contenant les affiches et supports des totems;
  • une brochure d’accompagnement;
  • une mallette contenant des livres de contes, des marionnettes en peluches, des peluches, des masques, ainsi que d'autres objets de petite dimension.

Le montage de l'exposition demande une heure de travail à deux personnes (idem pour le démontage). L'espace nécessaire à l'exposition est de environ 80 à 100 m2.

Origine du projet

A l’occasion de son 35ème anniversaire, et dans le cadre de la Décennie de la Paix de l'ONU, le CENAC a décidé de créer une nouvelle exposition interactive, centrée sur des mises en situation et des jeux de rôles.  L'exposition en kit "Ni hérisson, ni paillasson" a été mise sur pied en partant du principe que la non-violence se construit en premier lieu par l’éducation, « par le bas », dès l’enfance. Le CENAC a déjà contribué à la Décennie de la Paix en créant en mai 2000 une exposition itinérante « Un poing c’est tout ? ». En réponse à un appel lancé par les lauréats du Prix Nobel de la Paix, l’humanité est entrée en 2001 dans la « Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde » (Résolution de l’ONU 53/25).

L’actualité ne cesse pourtant de nous montrer de multiples exemples de violences – entre états, entre ethnies, entre religions; violences sociales, violences économiques, violences contre la nature; violences dans le cadre des couples, des familles, des écoles, des quartiers, des entreprises. Nous baignons de fait dans une telle culture de la violence que certains, cédant au fatalisme, jugent irréaliste a priori le pari de construire une vraie culture de non-violence. Mais l’histoire humaine est aussi faite de conquêtes sociales: la démocratie, la liberté de la presse, l’abolition de l’esclavage, la déclaration universelle des droits de l’homme ou l’accession des femmes à l’égalité citoyenne sont d’importants progrès, dont l’avènement pouvait paraître « utopique » jusque dans un passé récent.

Le kit "Ni hérisson, ni paillasson" a été présenté pour la première fois en janvier 2004 au Forum de l'Hôtel de Ville à Lausanne. La formule « Ni hérisson, ni paillasson » est à l’origine une définition imagée de l’attitude non-violente, refusant tant le rôle d’agresseur que celui de victime qui se laisse piétiner. Mais il s’agit aussi de ne pas jouer lâchement à l’autruche, témoin passif d’une situation violente qu’elle fait semblant de ne pas voir…

"Ni hérisson, ni paillasson", destinée en priorité aux enfants, met en scène une « ménagerie de la vie » composée de neuf animaux remarquables. Comme dans les fables, ces drôles de bêtes incarnent des traits de caractère typiquement humains: agressivité, soumission, conformisme, fuite, snobisme, négligence. Autant d’attitudes très ordinaires qui, en interaction, créent des tensions, aggravent les conflits, facilitent ou entretiennent la violence. Mais l’exposition montre aussi qu’il est possible de se libérer de ces schémas rigides, notamment grâce à des jeux et des exercices.

Lors de son inauguration, le kit a été présenté dans le cadre d'une exposition plus large intitulée "Ni hérisson, ni paillasson - La non-violence en jeu". Quatre autres éléments composait cette exposition interactive destinée à tous les publics, de tous les âges :

  • Paroles de non-violence - Pour bien comprendre la non-violence, il peut être précieux de remonter aux paroles et aux écrits des principaux philosophes et acteurs des mouvements non-violents. Il en est résulté un choix de citations illustrées par des graphistes de l’Ecole romande d’art et communication (ERACOM).  
  • Etre moi, être toi - Un petit « atelier de construction d’identités » jouant avec humour sur les problèmes de discrimination, racisme, sexisme.  
  • On fait la course ! - Une animation sur le stress et la compétition.  
  • Salon multiculturel pour les parents - le Cenac a constitué l’une des bibliothèques spécialisées les plus complètes de francophonie. Il a aussi édité plusieurs documents de vulgarisation proposant des outils faciles d’accès. Cette offre, complétée par des documents d’associations partenaires (Fondation Education et développement, Non-violence Actualité, Alternative Non Violente), a été présentée dans le cadre convivial d’un « salon multiculturel », avec thé à la menthe et plus si entente. La partie centrale sera disponible sous forme de kit dès la fin de l'exposition.

Des animatrices et animateurs ont accueilli sur demande des classes et des groupes pour des visites accompagnées de jeux et d’exercices.

Le kit "Ni hérisson, ni paillasson" a ensuite été mis à la disposition des écoles et des centres de jeunesse de Suisse romande. Dans un premier temps, cette partie centrale de l'exposition "Ni hérisson, ni paillasson - la non-violence en jeu" s'intitulait « Hérisson, paillasson et compagnie ».

Equipe de réalisation

La conception générale de l'exposition a été impulsée et assumée par Roger Gaillard.

La scénographie et le graphisme ont été conçus par Blaise Favre.

Le guide pédagogique a été rédigé par Frédérique Rebetez, Jeanne Golay et Sandrine Bavaud

 

Le projet a été coordonné par Sandrine Bavaud et Roger Gaillard.

Soutiens

L'exposition « Ni hérisson, ni paillasson – La non-violence en jeu » bénéficie du soutien de:

  • Ecole romande d’art et communication (ERACOM)
  • Service de protection de la jeunesse de l’Etat de Vaud
  • Fondation Pierre Mercier
  • Fondation Education et Développement
  • Pour-cent culturel Migros
  • Mobilet’
  • Papier Froissé
  • Musée cantonal vaudois de zoologie
  • Fonds de projets contre le racisme et en faveur des droits de l'Homme
  • Association pour le développement des énergies durables (ADER)
  • La Loterie Romande
  • Non-violence Actualité
  • Alternative Non Violente

Elle est également recommandée par le Service de santé de la jeunesse du Canton de Genève.

Conditions de location

S'adresser directement à l'association Graine de Paix, avec laquelle le CENAC a contracté un partenariat en avril 2009 - 022 700 94 14, info@graines-de-paix.org.

Ni hérisson, ni paillasson sur Espace 2

L'exposition en kit Ni hérisson, ni paillasson du CENAC a été sollicitée dans le cadre de l'émission Babylone sur Espace 2.

Laurence Difélix a accompagné un groupe d’enfants de 6 à 9 ans dans sa visite de l’exposition. Le reportage a été diffusé le 24 septembre 2012, 5 minutes 30 à podcaster.


On en parle

  • Dernier article paru dans le 24 Heures.
  • Expérience de l'établissement scolaire de St-Sulpice (article paru dans Terres Civiles).
  • De passage à Moutier, l'exposition en kit a connu un véritable engouement. Une chanson « Pas de paillassons, ni des hérissons! » a  été écrite et mise en musique par Sandra Roulet : ... Nous n'sommes pas des paillassons ni des hérissons non! non! non! non! nous sommes des enfants Avec nos tempéraments Et c'est vrai qu'on est différent (refrain)
  • Le « Quotidien Jurassien », le « Journal du Jura » et « La Gazette » ont également relevé les actions de l'école primaire réalisées dans le cadre du programme « La santé à l'école ». Jean-Marc Richard, avec « Les petits zèbres », était aussi présent.

Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès