Ne pas rester les bras croisés

L'exposition

Destinée au grand public, l'exposition « Ne pas rester les bras croisés », éditée par le Centre pour l'action non-violente (CENAC), interroge les discriminations au travers de la multiculturalité. Une réflexion sur le sens de l’action non-violente dans l’établissement de la paix et d’un vivre ensemble s'illustre au travers des textes de l'exposition.

Cette dernière raconte ainsi de manière interactive des personnalités, des attitudes et des actions non-violentes qui ont contribué ou contribuent à mieux vivre ensemble ici et ailleurs.

But

But

« Ne pas rester les bras croisés » se structure autour de quatre axes pour mettre en perspective les discriminations au travers de la multiculturalité :

  • Une dimension identificatoire portant sur la trajectoire de personnalités historiques et contemporaines de la non-violence telles que Gandhi, Martin Luther King, Lech Walesa ou Aung San Suu Kyi.
  • Une dimension interpersonnelle montrant des attitudes non-violentes qu'il est possible de développer, comme la pose de limites, l'écoute empathique, la reformulation, la négociation.
  • Une dimension collective mettant en exergue des actions non-violentes qui ont contribué à rendre possible le vivre ensemble
  • Une dimension interactive qui vise à faire prendre conscience d'actes discriminatoires dont nous pouvons avoir été témoin, victime ou auteur.

En amenant le publics à s'interroger sur ses propres valeurs et sur son rapport à l'autre ou à trouver des pistes visant le respect de soi et d'autrui, « Ne pas rester les bras croisés » permet de développer ses compétences communicationnelles en situation multiculturelle et de se réapproprier son propre pouvoir.

Edition 2016

Edition 2016

La nouvelle édition de 2016 augmente son contenu avec le thème de la lutte contre les discriminations religieuses. Elle met l’accent sur la valorisation de la diversité culturelle et des échanges interculturels, gages du vivre ensemble. Ce faisant elle amène les participants à s’interroger sur leurs valeurs citoyennes et sur leurs propres valeurs afin de promouvoir la paix sociale.

Les textes ont été raccourcis, un personnage féminin en l’occurrence Rosa Parks a été ajouté à l’exposition pour plus d’équité. Des mouvements non-violents ainsi que des évènements majeurs figurent dans l’exposition, dont le mouvement lausannois « En 5 ans on prend racine », qui a pour objectif de valoriser la diversité culturelle en tant qu’atout important pour l’ensemble de la population lausannoise et à amener les participant-e-s à s'interroger sur les valeurs citoyennes. Un paragraphe sur la communication interculturelle a aussi été ajouté.

Les dessins illustrant l'exposition ont été gardés. Réalisés par Joël Boucheteil, ils recourent à des traits simplifiés au maximum. Ils nous permettre de nous placer aussi bien dans notre propre peau que de celle de l'autre. Quant aux panneaux, un nouveau support, plus léger et facile à transporter, a été choisi.

Pour les écoles, un dossier pédagogiques est fourni sur demande.

Origine

Origine

L'exposition « Ne pas rester les bras croisés » est l'un des axes du projet "Discriminations-Intégration-Non-violence - Favoriser l'intégration des populations migrantes et ne pas rester les bras croisés devant les discriminations" du Centre pour l'action non-violente (CENAC). Le projet "Discriminations-Intégration-Non-violence" a pour but de réduire les discriminations, le racisme et la xénophobie en recourant à la non-violence.

La non-violence, en visant le respect de soi et d'autrui et en ne restant pas passive devant les injustices, contribue à lutter contre les discriminations, en particulier en proposant des pistes de prévention et de résolution des conflits. Elle favorise ainsi en aval et en amont l'intégration des individus.

Ce projet est conçu pour les personnes d'origine étrangère en vue d'une meilleure intégration sociale, professionnelle et familiale, ainsi que pour les personnes actives dans des entités travaillant auprès de ce public cible (domaine de l'intégration et du racisme). La problématique de l'intégration et du racisme étant l'affaire de tou·te·s, ce projet s'adresse néanmoins à toute personne désireuse d'acquérir des compétences en résolution des conflits.

En amenant le public à s'interroger sur ses propres valeurs et son rapport à l'autre, et à trouver des pistes visant le respect de soi et d'autrui, ce projet permet de développer ses compétences communicationnelles en situation interculturelle ou multiculturelle et de se réapproprier son propre pouvoir.

Ce projet pilote prolonge les réflexions menées au sein du CENAC depuis 2009 par nos formatrices et  formateurs sur la multiculturalité, de manière à intégrer les personnes migrantes dans notre programme de formation et à transférer l'expertise de l'association auprès des entités actives auprès du public cible.

Location

Location

Pour emprunter l'exposition « Ne pas rester les bras croisés », veuillez vous adresser au secrétariat du Centre pour l'action non-violente (CENAC) à l'adresse expo@enlever-cette-partie.non-violence.ch ou au 021 661 24 34.

Tarifs

Le tarif de location pour une semaine s'élève à Fr. 150.–. Ce tarif n'inclut pas la livraison, le montage et le démontage. L'exposition peut être facilement montée par vos soins.

Pour une livraison et une installation par nos soins, le tarif horaire s'élève à Fr. 80.- (4 heures pour le montage/démontage auxquelles s'ajoutent les frais kilométriques et le temps de déplacement).

Pour un mois de location, le tarif est de CHF 500.–  (hors livraison et installation). Le mois supplémentaire est facturé CHF 200.–.

Pour les petites structures : renseignez-vous sur nos offres préférentielles !

Soutiens

Soutiens

L'exposition « Ne pas rester les bras croisés » a pu être éditée en 2012 grâce aux précieux soutiens de nos donateurs et des organismes suivants :

  • Bibliothèque municipale de Lausanne
  • Mouvement pour une alternative non-violence (MAN)
  • Service de lutte contre le racisme de la Confédération (SLR)
  • Loterie Romande
  • Bureau cantonal vaudois pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI).

Vos dons continuent à être les bienvenus pour promouvoir et développer cette exposition.

L'édition 2016 a été possible grâce au soutien de l'Aumônerie UNIL EPFL et aux fonds FLI.

Archives

Archives

Lieux ou l'exposition a été accueillie

  • École secondaire de Saignelégier (septembre-octobre 2013)
  • Villeneuve – Etablissement secondaire de la Tour Rouge (orgnanisé par la Commission d’intégration de la commune de Villeneuve)
  • Chaux-de-Fonds – Collège Blaise Cendrars (avril 2013)
  • Semaine d'actions contre le racisme 2013 (mars 2013) :
    • à la Maison du Vallon à Lausanne
    • à la Bibliothèque du Léman à Renens
  • Bibliothèque-médiathèque municipale de Vevey (novembre-décembre 2012)
  • Colloque pour l'éducation à la paix, Village de la Paix, Broc (27-28 octobre 2012)
  • Bibliothèque municipale de Lausanne (octobre 2012), vernissage de la première édition

Les expos du CENAC

Demandez nous la nouvelle édition de l'exposition "Ne pas rester les bras croisés".

Cette exposition met en perspective la question des discriminations et de la multiculturalité.

 

Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès