USA contre Iran: une nouvelle manche

Courrier des lecteurs, 24H, paru le 01.07.2019


Vidéo CBSNEWS mise en ligne sur Youtube

[Publié en version abrégée dans le Courrier des lecteurs de 24Heures cf. doc en bas de page]

On connaît les faits : deux tankers (l'un japonais, l'autre norvégien) ont été attaqués dans le golfe d'Oman. On connaît l'accusation portée par l'administration US : C'est un coup des Iraniens. On connaît la réaction du gouvernement iranien : C'est pas nous…

Et nous voilà pris en otages, incapables bien entendu de savoir par nous-mêmes ce qu'il en est.

Mais tout de même… il n'est pas interdit de réfléchir un peu.

Bon : on ne cherchera pas à défendre le gouvernement iranien, hein ! Odieuse théocratie fanatique qui domine avec violence un peuple si beau, si lettré, si épris de poésie… c'est à pleurer.

Mais enfin, quel intérêt ledit gouvernement aurait-il à faire ainsi monter la détestation contre lui, alors qu'il n'épargne aucun effort pour rassembler autour de lui un certain capital sympathie (ou… considération commerciale, du moins) de la part des acteurs de l'accord sur le nucléaire iranien, que l'administration US a dénoncé ? Et ce, le jour même où le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, vient en Iran dans une tentative d'apaiser les tensions avec les États-Unis ?

Autre « détail » plus que curieux : Alors que ni la Russie, ni aucun autre pays, ni le collectif d'investigation Bellingcat (www.bellingcat.com) n'ont trouvé la moindre preuve d'une culpabilité iranienne dans ces attentats (et pourtant, hein, en matière de services secrets ce ne sont pas des gamins !), par contre les USA, qui haïssent l'Iran, « ont de nombreuses preuves » ; la Grande-Bretagne, traditionnelle alliée (ou soubrette ?) des USA, est « presque certaine » de la culpabilité iranienne ; Israël, les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, tous ennemis de toujours de l'Iran, accusent également Téhéran…

N'est-il pas incroyable que seuls les gouvernements qui détestent l'Iran et cherchent à lui nuire « aient des preuves », alors que personne d'autre n'est capable d'en fournir ?

Alors on montre une vidéo floue : des gars flous, à bord d'une vedette floue, font des mouvements indistincts au flanc d'un gros bateau… Regardez vous-mêmes sur Internet… C'est ça, les preuves ??? Pour ce qu'on en voit, ils pourraient aussi bien nettoyer la coque, ou y récolter des moules, ou y faire pousser des asperges, on n'en sait rien !

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a affirmé que « les USA ne veulent pas la guerre ». En attendant, ils la font ! Car c'est bel et bien un acte belliqueux que d'accuser gratuitement un gouvernement de faits criminels. Acte belliqueux aussi, du point de vue du Centre pour l'Action non-violente (CENAC), envers nous, « l'opinion publique », qu'on cherche à embobiner dans de fausses infos, une fois de plus.

À nos médias de continuer de se montrer prudents dans cette sombre histoire… Et encore une fois : ce n'est pas pour défendre le gouvernement iranien que nous écrivons ces lignes…

 

18 juin 2019

Pour le Centre pour l'action non-violente (CENAC), Lausanne :
Philippe Beck


Non-violence en action

Pour être toujours au courant de notre actualité

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la page Facebook du CENAC

A la une

Sensibiliser les enfants à la non-violence

Réédition de l'exposition Ni hérisson ni paillasonLire la suite


Afficher les résultats 25 à 25 sur un total de 25
<< Première < Précédente 1-6 7-12 13-18 19-24 25-25 Suivante > Dernière >>

Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès