Ondes à part - les chroniques

Semaine d'actions contre le racisme


Ondes à part est une chronique réalisée dans le cadre de la semaine d’actions contre le racisme à Lausanne et dans le canton de Neuchâtel. Le Centre pour l’action non-violente s’est allié à Fréquence Banane, La Fabrik, Neuchvox et Radio Django pour créer un contenu volontairement questionnant, loin de leurs contenus habituels.

Ondes à part analyse, sans porter de jugement, des contenus médiatiques ou politiques pour comprendre la construction médiatique du racisme. Les médias sont-ils des incitateurs, ou au contraire, des limitateurs de discrimination ?

Ondes à part : La Suisse aux Suisses
La Suisse ne doit-elle appartenir qu’aux Suisses ? C’est en tous cas ce que proposent, sur fond de peur, les Démocrates Suisses. Analysons leurs propositions. Ne devons-nous pas questionner les stéréotypes pour comprendre ce qu’ils sous-tendent ?

Ondes à part : Je ne suis pas raciste
Madame «a un ami noir, et même un ami aryen» (Stromae). Madame n’est pas raciste ? Ou peut-être que si ? Epouser un Grec n’empêche en tous cas pas de voter pour Vigilance, parti de droite dure, lors des élections de 1985. Quelle logique sous-tend un tel vote ?

Ondes à part : La Bourgeoisie du squatt

Des animaux dignes de la créature de Frankenstein et de Dolly, voilà comment l’auteur de « La Bourgeoisie du squatt » parle des squatters. Le racisme est une discrimination qui porte sur l’origine ou la couleur de peau, mais aussi sur le mode de vie. Mais avoir peur de ce que l’on ne comprend pas justifie-t-il que l’on soit dégradant envers un autre être humain ?

Ondes à part : La peste et les chichis
On ne peut rien faire des chichis, ces cheveux chinois importés, à part des brosses et des perruques de théâtre. Et surtout que l’on ne craigne rien, la peste qui touche les chichis n’arrivera pas chez nous, on désinfecte bien leurs cheveux avant d’en faire des objets tout juste bon à étriller nos chevaux. Certaines choses changent, et d’autres, malheureusement, ne changent pas, comme le montre ce courrier des lecteurs datant de 1911…

Ondes à part : La gale empoisonne la vie des requérants en abris PC
Les médias sont responsables des commentaires de leurs lecteurs sur leur site internet. Ils peuvent donc se retourner contre eux, s’ils passent les bornes. Vous pouvez faire de même pour un article ou les commentaires d’un article qui vous choquent, en faisant appel au Conseil Suisse de la Presse ou à un médiateur de groupe de presse… Ah, et pour info : la gale est une maladie, pas un signe distinctif du statut de réfugié.

Ondes à part : Service social remis à l'ordre
Parfois, il arrive que ce sont ceux qui doivent prendre soin des populations qui les discrimine. Dans ce cas, que fait-on? Une simple "remise à l'ordre" est-elle suffisante?


Non-violence en action

Pour être toujours au courant de notre actualité

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la page Facebook du CENAC

A la une

Les désobeisseurs

Entretiens avec des agents du service publicLire la suite


Horaires d'été

Le CENAC en vacancesLire la suite


Atelier du CENAC le 29 juin à 18h00

Vivre ensemble ? Agir ensemble !Lire la suite


Le Centre pour l'action non-violente (CENAC)

Le Centre pour l'action non-violente oeuvre pour la non-violence en Suisse romande depuis 1968.

Le CENAC illustre la non-violence par la formule « Ni hérisson, ni paillasson », ne pas blesser, ne pas se laisser piétiner.

Nous contacter

Centre pour l'action non-violente (CENAC)
Rue de Genève 52
CH-1004 Lausanne
Tél.: +41 21 661 24 34
Email: info@enlever-cette-partie.non-violence.ch

CCP 10-22368-6
IBAN CH95 0900 0000 1002 2368 6

Plan d'accès